20 rue Gay Lussac - Bâtiment Code Barre
56000 VANNES

06.74.18.17.98

contact@webapic.com




3 VARIABLES INTERNES POUR UN BON RÉFÉRENCEMENT NATUREL



Dans ce qui influe sur votre référencement naturel, on distingue les variables internes à votre site web des variables externes indépendantes de vos propres actions.

On s’attachera dans cet article à détailler les 3 axes internes primordiaux à travailler sur votre site :

Le contenu

Le premier point à respecter qui comptera le plus pour les moteurs de recherche est la qualité d’écriture. Utilisez-vous les bons termes que les internautes recherchent ? Les phrases de votre contenu doivent contenir les mots recherchés par les utilisateurs. Attention, il faut garder toujours une cohérence dans vos propos. Il ne s’agit pas de placer des mots pour placer des mots…

Aussi, il est important d’avoir de la consistance sur ses pages. En-dessous de 300 mots, votre contenu n’apparaîtra pas très pertinent. Aujourd’hui nous sommes plutôt sur des moyennes autour des 1200 mots. Privilégiez toujours la qualité à la quantité pour votre contenu. Mieux vaut une page pertinente de 500 mots que 1000 mots tirés par les cheveux.

Le second point concerne la récence de votre contenu. Google aime avoir de l’information fraiche et qui se renouvelle régulièrement. Plus il verra que vous êtes actifs, plus il reviendra indexer votre site souvent et plus votre ranking s’améliorera.

Pensez à ajouter des images, des vidéos, de l’actualité sur le sujet de votre page, ce sera également fortement apprécié par les moteurs. Autre bonne pratique : ajoutez des mots clés pertinents dans vos liens internes.

L'architecture

Le premier point d’importance sur l’architecture d’un site est sa facilité de navigation pour les utilisateurs et donc pour les moteurs de recherche. L’ensemble des différents niveaux de votre site doivent être cohérents les uns avec les autres et accessibles aisément. Un bon cross-linking vous aidera donc à améliorer votre référencement naturel. Aussi, pour les robots, leur fournir un plan du site « sitemap » est un gage de bon crawl. Vous serez sûr que le moteur indexe bien toutes vos pages. Dans la même lignée, il ne faudra donc pas avoir de contenu dupliqué.

Le second point est la compatibilité de votre site avec tous les supports : ordinateurs de bureau, ordinateurs portables, tablettes, smartphones. Aujourd’hui les sites n’étant pas responsive sont pénalisés et se voient attribuer un moins bon classement.

Le troisième axe et non pas des moindres est la vitesse de chargement de vos pages. Des outils comme Pingdom Tools vous aideront à améliorer vos temps de chargement. Une page chargée en plus de 2 secondes est considérée comme longue. L’idéal est de se situer au-dessous de 1,5 secondes.

Un autre impératif est d’inclure des mots clés pertinents en rapport avec vos pages dans vos urls. La connexion sécurisée en https grâce à un certificat SSL est aussi un bonus pour le référencement.

A proscrire : les pages cachées servant uniquement à remplir les exigences des moteurs. Cette technique appelée « cloaking » est aujourd’hui décryptée par les robots et fortement pénalisée.

Le code HTML

La configuration des métas titres et descriptions sont toujours un basique mais indispensable à la bonne alchimie de votre référencement. Ainsi toutes vos pages doivent avoir un méta titre ou « meta title » unique en référence avec le contenu de la page. Les métas description aussi doivent être remplies et transcrire ce que va retrouver l’internaute sur la page référencée.

Toutes les pages de votre site doivent structurées avec une hiérarchie cohérente de titres appelée : structure Hn. Chaque page doit avoir un H1 unique, un ou plusieurs H2, H3, etc… qui va refléter l’importance des informations dans la page. Les titres de ces Hn doivent eux aussi comporter les mots clés stratégiques de la page.

A ne pas faire : inclure trop de mots clés ou les cacher dans votre page. Ceci sera considéré comme non qualitatif et sera pénalisé.

 

En respectant ces techniques bien précises, vous avez fait déjà une bonne partie de votre référencement. Il faut bien comprendre que c’est la conjonction de toutes ces techniques qui fait un bon classement. Il ne s’agit pas d’en mettre quelques unes en pratique et pas les autres.

L’autre partie du référencement se fait grâce à des actions externes qui elles relèvent de facteurs que vous ne pouvez pas entièrement maîtriser, comme votre degré de notoriété, vos backlinks, votre réputation sociale, votre historique.

Si tout ceci reste très obscure pour vous, je peux vous aider à mettre en place toutes ces règles grâce à mes formations en référencement naturel.


Laisser un commentaire